L'ambroisie

L’AMBROISIE – UN FLÉAU

L’ambroisie est une plante annuelle allergisante, très répandue dans le nord de l’Isère.
Apparue dans nos régions au début du siècle dernier, elle affectionne tout particulièrement les terrains en friche ou récemment retournés.

ambroisieComment la reconnaître ?

 

C’est une herbacée à tige fortement velue qui fleurit de juillet à septembre.
Ses feuilles, opposées dans le bas, deviennent alternes et profondément découpées ensuite.
Elles ne dégagent aucune odeur lorsqu’on les froisse.
Attention : cette plante ressemble à de nombreuses autres plantes inoffensives: œillet d’Inde, tomate, chénopode,…
Une juste reconnaissance est indispensable au départ. Un plant est exposé en mairie sur la banque d’accueil durant la saison estivale, pour les personnes qui ne sauraient pas l’identifier.

Comment nuit-elle ?
Lors d’une présence massive, l’inhalation de ses grains de pollen provoque des rhumes des foins. C’est pourquoi il est nécessaire de lutter contre sa prolifération.
Comment s’en débarrasser ?
Il existe deux solutions très efficaces :
– arracher la plante avant sa floraison
– faucher le plus haut possible dès l’apparition des boutons floraux (2 ou 3 fois par an pendant deux ans)
Ce qu’il ne faut pas faire :
– tondre court
– retourner une terre si elle est infestée de graines, sans la ressemer aussitôt
Pourquoi ?
Parce que l’ambroisie n’aime pas l’ombre. Si d’autres végétaux poussent à côté d’elle, elle manquera de soleil et ne se développera pas.

Faucher trop court permettra au soleil d’inonder le terrain et l’ambroisie se développera de nouveau.
En retournant la terre, les graines enfouies remontent en surface et germent.
Sur des terrains très infestés, un recul de deux saisons est nécessaire pour venir à bout de la plante.
– Pour plus d’informations
– Consulter le site de l’ARS, agence régionale de la santé, qui publie chaque semaine un bulletin de risque pollinique
– prendre RDV en mairie avec le référent ambroisie de votre commune